A propos de Vivonzeureux!

VIVONZEUREUX!
(EN ATTENDANT LA MORT)

le fanzine hoptimiste lucide

VIVONZEUREUX! LABEL VIRTUEL

2 mai 2006
Je veux retourner à  la maison
Pidgin english version
retourner maison
pidgin english

divers artistes "PASSE-TEMPS : La nostalgie du futur", Vivonzeureux! Records, 2006


divers artistes :
PASSE-TEMPS : La nostalgie du futur

collection : "Not available"
réf : not available 013
date de sortie : 2 mai 2006

Crédits :
Compilé par JC Brochard le 3 juillet 1981.
Bonus et notes de pochette : JC Brochard, avril 2006
Photo de pochette : JC Brochard (Grenier du 39 rue des Martyrs de la Résistance à Châlons-sur-Marne, vers 1980-1981).

 

Face A

1. THE HUMAN LEAGUE : Morale
Extrait de "Reproduction" (Virgin, 1979)

"Donít talk Close the door Youíve been here before
Your shape dimIím an old man now
The airís thin The walls very damp now
And if I donít go Iíll always be stuck here in this poor little room With a view of the corner
I donít forget The light growing weak now Experience is useless Unless you can learn
And Iíve never met anyone Who used their knowledge To avoid those mistakes made again and again

2. DELTA FIVE : Mind your own business
Extrait de "Wanna buy a bridge ?" (Rough Trade US, 1980)
"Can I interfere in your crisis ? No, mind your own business"
Plus d'infos

3. THE CLASH : Charlie don't surf
Extrait de "Sandinista" (CBS, 1980)

4. FAD GADGET : The box
Single (Mute, 1979)
" Let me out... Let me out... Let me out... I can't stand the dark anymore"

5. THE SPECIALS : International jet set
Extrait de "Specials plus" (2 Tone, 1981)
"The business men are having fun Are they on a different plane to me
I've lost touch with reality They all seem so absurd to me
Like well dressed chimpanzees
Spend and spend and spend and spend
Will the muzak never end"

6. JOY DIVISION : Decades
Extrait de "Closer" (Factory, 1980)
"Here are the young men, a weight on their shoulders
Here are the young men, well where have they been ?"

7. THE CURE : The drowning man
Extrait de "Faith" (Fiction, 1981)


Face B

8. THE HUMAN LEAGUE : Morale
Extrait de "Reproduction" (Virgin, 1979)

9. ECHO & THE BUNNYMEN : All my colours
Extrait de "Heaven up here" (Korova, 1981)

10. THE HUMAN LEAGUE : WXJL tonight
Extrait de "Travelogue" (Virgin, 1980)
"And twenty years ago No one seemed to care
The people must have known The DJ's role was only there
To fill in space between the songs That talk of love and other things As if they didn't matter
Automatic stations came And sent them all away
And now I'm left alone I haven't got a word to say
And you're the one who makes the choice To turn me on or turn me off But now it really matters"

11. KRAFTWERK : Hall of mirrors
Extrait de "Trans Europe Express" (Capitol, 1977)
"The young man stepped into the hall of mirrors
Where he discovered a reflection of himself
Even the greatest stars discover themselves in the looking glass"

12. TALKING HEADS : Listening wind
Extrait de "Remain in light" (Sire, 1980)

13. THE MONOCHROME SET : In love, cancer ?
Extrait de "Love zombies" (Dindisc, 1980)

14. SIOUXSIE & THE BANSHEES : Red light
Extrait de "Kaleidoscope" (Polydor, 1980)

15. YOUNG MARBLE GIANTS : Final day
Single (Rough Trade, 1980)
"There is so much noise There is too much heat
And the living floor Throws you off your feet
As the final day falls into the night There is peace outside In the narrow light"

divers artistes "PASSE-TEMPS : La nostalgie du futur", Vivonzeureux! Records, 2006

Bonus
Certains de ces bonus ont pu être publiés initialement après la date d'enregistrement de la cassette originale. ils ont été choisis parce qu'ils complètent utilement la cassette originale, pas par souci de rigueur historique.

16. BUZZCOCKS : Nostalgia
Extrait de "Love bites" (United Artists, 1978)
I always used to dream of the past But like they say yesterday never comes
Sometimes there's a song in my brain And I feel that my heart knows the refrain
I guess it's just the music that brings on nostalgia for an age yet to come
(...)
About the future I only can reminisce For what I've had is what I'll never get
And although this may sound strange My future and my past are presently disarranged
And I'm surfing on a wave of nostalgia for an age yet to come

16. NEW ORDER : Ceremony
Single (Factory, 1981)
"This is why events unnerve me Define it all, a different story (...)
I've heard them all, no mercy shown Heaven knows, it's got to be this time"

17. THE STRANGLERS : Thrown away
Extrait de "The gospel according to the meninblack" (Liberty, 1981)
"You know we tried, time wasn't on our side
Then there came the day, we threw it all away"

18. TAXI GIRL : Jardin chinois
Single " (Pathé Marconi EMI, 1981)
"Je te tuerai, je te tuerai lentement
Le temps est si lent, pourquoi nous presser ?"

Plus d'infos

19. POLYPHONIC SIZE : Winston et Julia
Extrait de "Vivre pour chaque instant" (New Rose, 1980)
"But Winston and Julia want to have a good time
The best years of their lives, in this world of no-no-no"

20. THE TEARDROP EXPLODES : Tiny children
Extrait de "Wilder" (Mercury, 1981)
Oh I could make a meal Of that wonderful despair I feel
But waking up I turn and face the wall (...)
And confidence is valued in these days
But each character Is plundering my home And taking everything that is my own
Oh no, Iím not sure about Those things that I care about Oh no, Iím not sure, not any more...

21. MAGAZINE: Twenty years ago
Face B du single "A song from under the floorboards" (Virgin, 1980)
"Twenty years ago I used your soap So what ! You've got a name for it
Yesterday goes on and on (...) You thrash about in your room
No space for thought Look no strings, look no strings
No visible means of support"


1981
On est le produit de son époque. Je n'ai pas grandi avec l'ivresse des yéyé, l'utopie des hippies, la rage du punk ou l'hédonisme de la house. Le hard-rock ne m'intéressait pas, contrairement à 80 % des gens que je cotoyais. En ce début de juillet 1981, dans l'attente des résultats du bac, et avant de me rendre à la grande boum au Parc des Expositions qui devait marquer la fin des épreuves, voilà ce que j'écoutais, au temps de la new wave, que certains commençaient même à appeler cold wave.
Les compilations cassettes que je me suis faites pendant des années servaient surtout à rassembler mes titres préférés du moment et à les écouter de façon pratique, avant même que j'aie une voiture. Les agencements de titres pouvaient être thématiques, mais l'actualité a toujours primé. Ce qui peut expliquer pourquoi on retrouve ici les Specials un peu perdu dans une ambiance plutôt sombre. Les Talking Heads avaient évolué récemment dans une nouvelle direction, mais "Listening wind" est peut-être le titre le moins "ethnique" de "Remain in light". De toutes façons, si c'est une new wave plutôt sombre qui domine la cassette, elle n'est pas hégémonique puisque, outre les Specials et les Talking Heads, on trouve aussi les Clash avec l'extrait de "Sandinista !" qui référence "Apocalypse now" et le titre du Monochrome Set qui clôt "Love zombies"
et qui n'a rien de synthétique.
S'il y a une chanson dans le lot qui est à l'origine du thème et du ton général de la cassette, c'est "WXJL tonight" de The Human League (même si les paroles de "Nostalgia", des Buzzcocks, qu'on trouve dans les bonnus, auraient pu faire l'affaire). Le titre, "La nostalgie du futur", je l'ai trouvé tout seul, même si je me doutais bien à l'époque que je n'étais pas le premier à forger cette expression, mais il m'a probablement été suggéré par les paroles de "WXJL tonight". La chanson raconte l'histoire d'un présentateur radio du futur (dans vingt ans par rapport à 1981...) qui s'adresse à ses auditeurs, ou plutôt à son dernier auditeur, en lui disant de ne pas quitter l'écoute, car cela signifierait la fin de la radio et sa propre fin à lui. Plus personne n'écoute les DJs qui parlent des chansons et qui sont remplacés par des stations automatiques. Dans l'album "Travelogue", on trouvait d'autres chansons marquantes, comme "Life kills", qui prouve que la musique peut aussi servir de manuel de métaphysique, et influencer durablement une âme sensible (On pourrait aussi relier directement "Life kills" ("La vie tue") à l'intitulé du site qui héberge ce présent texte...).

2006
A l'heure où l'antenne des vraies radio est entièrement gérée par des programmes informatiques qui enchaînent rubrique et musiques calibrées suivant d'innombrables critères. A l'heure surtout du développement des radios sur internet, des podcasts et des radio-blogs, on peut se dire que le futur c'est maintenant, et qu'aujourd'hui "WXJL tonight" n'est plus une chanson futurico-nostalgique, mais bel et bien une chanson d'actualité.
Depuis deux ans, de jeunes groupes se forment et ont du succès en reproduisant parfois note pour note la musique des groupes de 1981. Les groupes de l'époque en profitent pour se reformer, ou tourner.
La totalité des titres présents sur la cassette originale est disponible à la vente actuellement (y compris le plus "obscur", le "Mind your own business" des Delta 5, grâce à une réédition récente par Kill Rock Stars aux Etats-Unis), et c'est une bonne chose.
Le film musical le plus attendu cette année en Angleterre, c'est la biographie de Ian Curtis, pour laquelle New Order va enregistrer de nouveaux titres.
Le temps a passé. Ma cassette est inécoutable (elle a séjourné plusieurs années dans un grenier avec de forts écarts de température), mais j'ai toujours les disques qui ont servi à la faire. Le temps a passé, et la musique reste mon passe-temps, une des formes d'art pour lesquelles la durée compte le plus. Un disque reste une tranche de temps impossible à écouter en accélérer, et ça peut aussi être une capsule de nostalgie qui, à chaque passage, renvoie en écho au temps des précédentes écoutes.

PS : Dix minutes après avoir fini de taper ce texte, j'ai reçu un spam avec pour sujet "Like 20 years ago". Je ne crois pas à la télépathie, et je ne me faisais pas d'illusion, mais j'ai quand même vérifié, et effectivement, ce message ne parlait pas de new wave, mais bien de Viagra, comme c'était probable...

J.-C. Brochard, 30 avril 2006.